SUR LA MÉDITATION

meditation hands(This post is only available in French.  For my anglophone and hispanophone friends this is your opportunity to review your high school French!)

Dans mes classes on me demande quelquefois si la méditation a un effet aussi relaxant que les postures de yoga (asanas).   Les pratiques de Yoga aident à nous détendre et la méditation fait partie du Raja Yoga, le Yoga des 8 étapes ou Ashtanga Yoga.  Dans ce système de Yoga la méditation est l’avant-dernière étape après la concentration, le contrôle des sens, les asanas (les exercices physiques), le pranayama (exercices respiratoires) et les normes d’éthique. Selon le Raja Yoga pour pouvoir méditer il faut passer premièrement par une série d’étapes préparatoires et si on ne suit pas ces sages directives on est vite confronté à de nombreuses difficultés.

Imaginez que vous revenez chez vous le soir fatigué et stressé après une journée de travail.  Vous voulez vous détendre, oublier les soucis de la journée, faire le vide.  Vous avez entendu que la méditation calme le corps et le mental, alors vous décidez de suivre les indications: jambes croisées, dos droit, respiration  profonde et point de concentration entre vos deux yeux ou le coeur… Que se passe-t-il?  Et bien, beaucoup de choses, en commençant par le défilé de tous les détails de la journée avec commentaires révisés et ajoutés.  Nous réalisons alors que notre état mental est très agité et que nous avons très peu de contrôle sur nos pensées.

Révisons alors les étapes préparatoires à la méditation puisqu’elles devraient aider notre pratique.  Avons-nous fait suffisamment d’exercice aujourd’hui? Avons-nous pris des petites pauses pendant la journée en respirant profondément pour nous recentrer?  Avons-nous pris trop de stimulants (cafés, cigarettes, mal bouffe, etc…)?  Avons-nous pratiqué la pensée positive?  L’état de calme et paix mentale se cultivent continuellement et non pas seulement pendant les 10, 30 ou 60 minutes de méditation formelle. Evidemment le fait de s’asseoir en silence et d’essayer de calmer le mental quelques minutes par jour offre nombreux bienfaits physiques et mentaux qui sont bien documentés par la médecine mais une approche intégrale qui tient compte de la diète, l’exercice, la respiration consciente et la méditation est beaucoup plus efficace.

Alors nous sommes dans une posture de méditation immobile et en silence afin d’aider notre mental à se calmer, à réduire le flot de pensées.  Un corps et une respiration détendus se reflètent dans un mental détendu.  Les trois vont ensemble et tant que le corps ou la respiration sont agités le mental sera également agité.  Nous choisissons un objet de concentration et nous nous centrons mais…  pas pour longtemps.  Nous devenons  distraits, nous nous perdons dans des histoires sans fin, nous revenons à la source et nous nous perdons à nouveau.  Nous recommençons une et autre fois.  C’est un travail ennuyant et fatiguant qui exige détermination et patience.  On est loin de la relaxation.  La méditation c’est du travail,  le travail de connaître, d’entraîner et de calmer notre mental,  Et ce travail ne finit jamais.  Un jour, dans une méditation profonde,  nous avons une grande révélation, nous sentons un état de paix et de béatitude merveilleux mais le lendemain, horreur! nous nous retrouvons obsédés par la liste de choses à faire ou la petite chanson idiote qu’on a écouté le matin.

Je ne veux pas vous décourager mais si vous cherchez la relaxation instantanée (on a tendance a vouloir tout instantanément) il vaudrait mieux  faire des étirements, de faire une marche dans la nature,  de prendre un bain mousseux ou encore mieux de vous faire masser… Cependant si vous insistez avec la méditation et vous vous sentez bloqués dans votre pratique il y a toujours la méthode du chat. (N’oublions pas l’humour en méditation, fréquemment oublié).

Avez-vous déjà eu une relation avec un chat?  Vous tombez en amour avec un beau chat, vous voulez le caresser, le câliner, mais il ne veut rien savoir.  Tant que vous lui prêtez attention il vous ignore, mais le moment que vous l’ignorez, il vient vers vous.  C’est une relation frustrante mais une fois que vous comprenez la stratégie vous avez un chat qui ronronne autour de vous.  Permettez-moi de faire un lien avec la méditation: tant que vous vous efforcez pour cultiver le calme, il vous échappera et tant que vous vous efforcez pour éloigner les pensées inopportunes, elles deviendront  plus tenaces.  Alors quoi faire? Et bien RIEN du tout.  Restez silencieux, déconnectez-vous, ne faites plus d’effort ou de manipulation mentale, accrochez-vous à la respiration:  Où est-elle maintenant? à l’inspiration? à l’expiration? ou entre les deux? Continuez à respirer consciemment et laisser agir le calme.  Ayez confiance en votre état naturel et organique qui sait comment se réorganiser.  Abandonnez-vous à votre intelligence intérieure qui régit tous vos systèmes sans votre aide.  Donnez-lui une chance d’opérer en passant au deuxième plan quelques instants.  Sommes-nous capables de nous abandonner à ce pouvoir inconnu?  C’est prendre un risque car s’il ne répondait pas, qu’est-ce qui pourrait nous arriver? Le Zen parle de laisser aller notre prise au bord du précipice et nous rappelle que cela demande un grand courage, le courage du guerrier spirituel.  Ce pouvoir inconnu pourrait également nous rejeter comme nous avons peut-être été rejetés ou oubliés auparavant. Cependant tous les grands maîtres orientaux nous rappellent que nous sommes tous nés avec cette vraie nature et que notre droit de naissance est notre potentiel de sagesse et compassion. Nous doutons et nous nous demandons encore: pourrait-il être aussi simple que ça? Ne devrais-je pas continuer à raisonner, invoquer, réciter ou prier?  Essayons de rester en silence.  Rappelons-nous que le silence peut être subversif.  Alors continuons à respirer consciemment et avec chaque expiration laissons aller tous les doutes, les raisonnements intellectuels, les comforts religieux…  Après laissons aller l’idée même de celui qui laisse aller, tout simplement soyons présents sans aucune attente.  C’est alors que l’on devient un spectateur émerveillé à chaque instant.

Pour ceux qui veulent s’engager dans une pratique de méditation sérieuse voici quelques  directives de base:

1)  la posture de méditation avec les jambes croisées est importante mais si votre corps ne le permet pas utilisez une chaise en gardant le dos bien DROIT, sans support.   Ne pas vous coucher car vous voulez être éveillés et ne pas vous endormir.

2)  le sujet de concentration peut être tout ce qui vous inspire: la visualisation d’une image, d’une déité, d’une flamme, du soleil qui brille et réchauffe votre plexus solaire, votre coeur ou le point entre les sourcils, la répétition d’un mantra ou la respiration consciente que vous pouvez compter, visualiser ou suivre simplement. Une fois que vous avez établi votre sujet et point de concentration, gardez-le et appliquez-vous avec ténacité et régularité.

A part la période de méditation formelle qui pourrait durer 10, 20, 30 ou 60 minutes par jour,  il nous reste un grand nombre d’heures dans une journée.   Même si nous sommes capables d’atteindre un état de concentration parfaite pendant notre méditation formelle, combien de temps pouvons-nous maintenir cet état le reste de la journée?  Quoi faire lorsque nous sommes au travail, au métro, en conduisant, etc…  Sommes-nous condamnés à vivre distraits et éparpillés le moment que nous quittons notre coussin de méditation?

Je vous propose la méditation 24 heures, un peu comme le dépanneur ouvert 24 heures par jour auquel on peut accéder en tout temps. Il s’agit d’être attentif à tout moment:  à chaque pas, à chaque son, à chaque mot, à chaque sensation, à chaque bouchée, à chaque respiration et même lorsque nous dormons, en état de rêve!  On n’a plus besoin d’avoir des conditions idéales pour méditer, donc plus d’excuses… Il s’agit d’être pleinement conscient (mind-full) continuellement en ramenant doucement mille et une fois notre attention vers le moment présent.  La science médicale reconnaît les bienfaits de cette pratique et plusieurs programmes de réduction de stress sont basés sur la pleine conscience comme celui du Prof. Kabat-Zinn (voir Kabat-Zinn en Youtube).

Il y a lontemps,  avant que la science donne son OK à la méditation,  un étudiant Zen   demanda à son maître qu’elle était la vérité la plus profonde et le maître répondit: “Attention!”.  L’étudiant, sans comprendre, lui posa la question à nouveau et le maître répondit: “Attention! Attention!”.  Et une troisième fois l’étudiant, encore confus, posa la question et le maître répondit: “Attention! Attention, AT-TEN-TION!”.

Ah!  Plus rien à dire.

About suryasanmiguel

I'm a Yoga teacher and educator. I was born in Madrid, Spain and came to Canada in the 70's to study but remained here. I received a degree in Education from McGill University. In my student's years I had the good fortune of meeting my Zen teacher, Roshi Phillip Kapleau and I studied with him for 15 years attending numerous retreats. In 1988 I was also very fortunate to meet Swami Vishnudevananda at the Sivananda Yoga Camp in Quebec where I became a certified Yoga teacher My interest in Budhism and Hinduism also led me to meet several Tibetan Lamas and study their teachings and traditions. I live presently in Montreal, Canada but travel frequently teaching Yoga and giving workshops and lectures on spiritual related topics.
This entry was posted in Posts. Bookmark the permalink.

4 Responses to SUR LA MÉDITATION

  1. Olesea Cibric says:

    Bonjour chere Surya!! Comment allez-vous?! J’ai pris Meditati

  2. Michele Lalande says:

    Bonjour Surya, cela tombe bien, je suis justement en train de lire « Le miracle de la Pleine Conscience de Thich Nhat Hanh ( maître zen vietnamien qui réside au centre bouddhique du village des Pruniers en France ). Les moments de pleine conscience que tu décris se retrouvent dans son livre J’essaie de mettre en pratique certaines de ses techniques et c’est très apaisant !
    A bientôt, j’espère !
    Michèle

  3. Bonjour Michèle! Contente d’avoir de tes nouvelles. Si cela t’intéresse je participe dans une retraite de meditation organisée par Shiva Ram, à côté du Yoga Camp, le 14-16 août. Pour info. regarde sur Facebook Dhyana Ananda.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s